Les différents types d’assemblage en bois

Les différents types d’assemblage en bois

Dans la construction de charpente, l’assemblage en bois occupe un rôle très important. En effet, il est destiné à assembler les pièces de bois entre elles. Aussi, les assemblages en bois de la charpente doivent répondre parfaitement aux différentes contraintes qu’elle devra supporter. Pour en savoir davantage, voyons à travers cet article, les différents types d’assemblage bois utilisés pour la réalisation d’une charpente en bois.

Les assemblages en bois tout bois

Tout d’abord, il faut distinguer les assemblages en bois faits uniquement de bois. Ce type d’assemblage implique une bonne maitrise et connaissance des techniques de travail sur bois. Même si ces assemblages ont été les plus présents autrefois, ils sont toujours utilisés même aujourd’hui. Parmi les assemblages en bois tout bois, on peut énumérer l’assemblage à tenon et mortaise. Il s’agit de l’assemblage le plus utilisé en menuiserie. Son premier avantage est sa résistance à l’étirement, mais aussi à la compression. Cette résistance est surtout observée lorsque l’ensemble est retenu par une cheville de bois dur.

Ensuite, il y a l’assemblage à paume ou à embrèvement. Ce type d’assemblage est fait en réalisant une entaille dans la paume de la forme et de la dimension de la pièce qui y viendra s’y loger. Lorsque la paume est entaillée sur toute l’épaisseur du bois, on parle de paume grasse. Aussi, l’assemblage à paume n’est pas très solide face à la traction, alors il est surtout utilisé sur les solives et linçoirs. On a recours à l’assemblage à paume pour une poutre muralière ou un support de chevrons.

Aussi, on a l’assemblage en entures, des sifflets et mi-bois. Il s’agit surtout de profilages adaptés de deux pièces de bois qui permet d’assurer un assemblage ou un aboutage. Ce type d’assemblage est très peu résistant à la traction, ainsi il est surtout utilisé pour la construction que pour la charpente. Toutefois, on peut utiliser l’assemblage à trait de Jupiter à mi-bois serré avec une clé qui est idéal pour les assemblages sous pression.

Les assemblages en bois et en métal

Pour assurer la construction de la charpente, les assemblages en bois et en métal sont également très utiles. Les assemblages en métal sont constitués des cornières, des équerres et des autres pièces métalliques. On distingue alors les plaques perforées qui sont des plaques d’acier à forme rectangulaire. Elles permettent d’effectuer les aboutages, mais également de renforcer les assemblages à sifflet et à mi-bois.

On a également les équerres d’assemblages qui sont des plaques le plus souvent pliées en 90 ° et assurent tous les assemblages. Ainsi, pour assurer l’assemblage de toutes les sections des bois de la charpente, on a les équerres simples, mais aussi les équerres renforcées. Il y a également les sabots qui constituent un support horizontal sur lequel vient reposer l’extrémité d’un bois à unir perpendiculairement à un autre bois. On peut distinguer plusieurs types de sabots dans la section des bois. En effet, on a les sabots à ailes extérieures, intérieures et aussi à ailes extensibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *